Agenda

Requiem

En cette aube de la Renaissance, la sensibilité religieuse se modifie et l”ars moriendi” (art de bien mourir) prend une place fondamentale dans la dévotion et ses manifestations artistiques les plus spectaculaires. Les messes pour les défunts, jusqu’alors traditionnellement chantées de façon sobre et retenue en plain chant, sont désormais mises en polyphonie, comme toutes les autres messes. Mais plus que les autres, elles traduisent en musique les bouleversements émotionnels, les questionnements, les angoisses ou la sérénité devant notre destin inéluctable. Le Requiem d’Ockeghem est la première messe des morts mise en polyphonie de notre histoire. Comme dans beaucoup d’œuvres du grand maître tourangeau, les voix graves y sont particulièrement mises en valeur, ce qui semble ici évidemment convenir à la solennité de cette liturgie exceptionnelle. Le Requiem de La Rue, très peu postérieur, est le chef d’œuvre de cet immense musicien. L’ensemble de cette messe est écrite dans des tessitures extrêmement graves, souvent une quinte plus bas que la plupart des œuvres polyphoniques de l’époque. Ockeghem et La Rue font ici preuve d’une maîtrise et d’une virtuosité étonnantes, toujours au service de l’émotion.

Description de l'événement

13
Oct
2019
11h30
Noirlac (18) 11h30 Refectoire, Abbaye de Noirlac