Nos programmes

Les lamentations de Jérémie

Bernard YCART, Alexandre AGRICOLA XVe siècle

Premières Lamentations polyphoniques pour la Semaine sainte, entre Moyen Âge et Renaissance, entre sobriété d’Ycart et exubérance d’Agricola, avec déjà une grande force expressive. De pures émotions musicales servies par un impressionnant quatuor vocal…

Le texte biblique des Lamentations, attribué au prophète Jérémie, fait partie intégrante de la liturgie juive. L’Église chrétienne l’intègre dès le haut Moyen Âge aux célébrations particulières de la Semaine Sainte, comprenant les tragiques évènements qui y sont décrits comme une préfiguration de la Passion du Christ. La beauté bouleversante de l’élégie, ainsi que la traditionnelle disposition du texte (chaque verset est précédé d’une lettre hébraïque, également chantée) sont propices à l’expression d’une émotion spécifique, particulièrement intense. Les Lamentations de notre programme, qui n’ont plus été chantées depuis le XVe siècle, figurent parmi les premiers exemples polyphoniques de ce genre appelé à connaître d’importants développements à la Renaissance et à l’époque baroque. Elles atteignent pourtant déjà des sommets d’expressivité musicale et d’intensité émotionnelle. Bernard Ycart fut chantre de la chapelle de Ferdinand 1er à Naples, tandis qu’Alexandre Agricola fut au service des Médicis, Sforza et du duc de Bourgogne Philippe le Beau. Notre interprétation respecte les usages liturgiques de la fin du XVe siècle pour ces Lamentations : des voix solistes a cappella.

4 chanteurs

Prochaine programmation