Nos programmes

Livre Vermeil de Montserrat

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME

Programme créé avec la participation d’un chœur.

Le vocable énigmatique du « Livre Vermeil » désigne un recueil de récits, miracles, sermons et bulles papales écrit dans le dernier quart du XIVe siècle à l’usage des pèlerins de Montserrat, une abbaye située dans un site remarquable en Catalogne, lieu important de pèlerinage, mais également centre culturel très actif, à la bibliothèque bien fournie.

Ce codex, maintenant recouvert de velours rouge, est important pour les musiciens car il renferme dix chants anonymes destinés à la dévotion des pèlerins. Le recueil mêle, étonnamment et de façon tout à fait exceptionnelle, inspiration populaire et musique savante, exprimés chacun avec une extraordinaire ferveur, extériorisant une foi naïve et profonde dans un enthousiasme communicatif.

Le Livre Vermeil de Montserrat a bien des vertus… En plus de ses singularités religieuses, historiques et musicales, excusez du peu, il permet aux musiciens professionnels « spécialistes » du Moyen Âge de rencontrer d’autres musiciens, dits amateurs, « non spécialistes ». A notre époque et dans un monde musical bien cloisonné, cette démarche d’ouverture et de collaboration est salvatrice ! Les dix oeuvres musicales du manuscrit permettent d’aborder un univers nouveau pour bien des choristes : la notation du fac-similé, le rôle des voix, la fonction des chants, leur forme (ballade, virelai, chanson) l’accompagnement instrumental des vièles, vielle à roue, cornemuses, harpe et autres percussions… une première pour la plupart d’entre eux car le Moyen Âge en général est bien le grand absent du répertoire des chorales. Au delà de ces aspects musicaux ou techniques nouveaux, la rencontre est également très riche pour les membres de l’ensemble. Transmettre au cours d’un apprentissage très concret nos musiques est une mission que nous avons constamment à l’esprit mais que nous avons rarement autant l’occasion d’accomplir si efficacement. Et nous ressentons bien, grâce à cette collaboration que nos musiques sont attrayantes, joyeuses, efficaces, entraînantes !

La musicologie nous enseigne qu’au Moyen Âge, la musique est essentiellement savante, le chanteur ou l’instrumentiste est soliste. Même les effectifs des chœurs des plus grandes cathédrales, des plus imposants monastères sont très réduits et l’accroissement du nombre de chanteurs est d’ailleurs un marqueur du changement mental entre le Moyen Âge et la Renaissance. Mais ce n’est que la face émergée de l’iceberg et c’est sans compter de magnifiques répertoires tels les chants de pèlerinage. Par essence, ces conduits, hymnes, virelais, sont conçus pour les groupes de fidèles qui se pressent devant le sanctuaire, parfois des foules spectaculairement nombreuses. Les marches, puis les veillées sont longues et les chants du Livre Vermeil sont là pour exprimer la foi inébranlable et joyeuse de ces pèlerins. La musique transporte, elle fait danser les fidèles en groupes joyeux, comme le mentionne très clairement notre manuscrit.

Effectif : 1 choeur et 5 instrumentsites de l’ensemble (harpe, vièles à archets, vielle à roue, organetto, cornemuses, trompette de ménestrel, percussions)